Négoce de pétrole en Equateur : le Ministère public de la Confédération ouvre une procédure pénale

Berne, 30.06.2021 - Se fondant en particulier sur des documents judiciaires issus d’une procédure pénale menée par les autorités états-uniennes en lien avec des actes présumés de corruption d’agents publics équatoriens et de blanchiment d’argent reprochés à un ancien collaborateur d’un groupe de sociétés actives dans le négoce de matières premières sises notamment à Genève, le Ministère public de la Confédération (MPC) a ouvert une procédure pénale. Il s’agit de clarifier si, dans ce complexe de faits, des infractions pourraient avoir été commises sur sol suisse.

Les Etats-Unis d’Amérique enquêtent sur des actes présumés de corruption d’agents publics équatoriens et de blanchiment d’argent qui auraient notamment été commis par un ancien collaborateur devenu ensuite consultant auprès d’un groupe de sociétés actives dans le négoce de matières premières sises notamment à Genève.

Ayant pris connaissance de documents judiciaires issus de la procédure pénale menée par les autorités états-uniennes, et conformément à son mandat légal, le MPC entend clarifier si, dans le cadre du complexe de faits faisant l’objet de cette procédure, des infractions de corruption d’agents publics étrangers pourraient avoir été commises en Suisse. Le MPC a ainsi ouvert en juin 2021 une procédure pénale contre inconnu pour soupçons de corruption d’agents publics étrangers (art. 322septies du Code pénal).

La présomption d'innocence s'applique à l’ensemble des personnes potentiellement impliquées.

Aucune autre information ne sera donnée à ce stade.


Adresse pour l'envoi de questions

Service de communication du Ministère public de la Confédération, info@ba.admin.ch


Auteur

Ministère public de la Confédération
http://www.ba.admin.ch/ba/fr/home.html

https://www.bundesanwaltschaft.ch/content/mpc/fr/home/medien/archiv-medienmitteilungen/news-seite.msg-id-84237.html